Planète TV

Planète TV

L'actualité télévisée en direct !


Laurent Wauquiez menace de poursuivre Quotidien en justice

Publié par Florent Rossi sur 17 Février 2018, 13:20pm

Catégories : #News

Laurent Wauquiez menace de poursuivre Quotidien en justice

Hier soir, le chroniqueur de Quotidien Paul Larrouturou a diffusé un extrait du cours de Laurent Wauquiez à l'EM Lyon, une grande école de commerce.

En effet, le patron des Républicains a accepté de donner des cours dans cette école 4 jours dans l'année. Alors que Quotidien s'est rendu sur place, de nombreux étudiants n'ont pas souhaité réagir et répondre à leurs questions. Mais, un élève -resté anonyme- a procuré un enregistrement audio du cours de Laurent Wauquiez. Dans cet enregistrement, les téléspectateurs pouvaient entendre l'ancien président de la région Auvergne Rhône-Alpes donnait son opinion sur Gérald Darmanin ou encore Nicolas Sarkozy.

Le cours commence, et Laurent Wauquiez annonce qu'il «risque de ne pas être très politiquement correct» et que «si [...] la moindre interface [...] sort par le moindre élève [...] ça se passera très mal». Après avoir demandé aux élèves de ne rien tweeter et de ne rien poster sur les réseaux sociaux, le chef du parti Les Républicains donne très franchement son opinion sur Angela Merkel : «Vous avez déjà regardé son compte Instagram ? Croyez-moi pour y trouver du charisme il faut vraiment se lever de bonne heure». Par la suite, Laurent Wauquiez n'hésitera pas à violemment tacler son ancien camarade Gérald Darmanin, devenu ministre des finances et accusé de viol : «C'est du Cahuzac puissance dix ! Le type sait très bien ce qu'il a fait, il sait très bien ce qui va arriver. [...] Vous penserez à moi dans les semaines qui viennent, mais lui je lui promets pas un grand destin, parce que ça va faire très mal et ça va devenir l'incarnation de ce qu'a été Cahuzac».

Le patron des Républicains avait demandé la démission du ministre le mois dernier alors que les ténors de la droite y étaient opposés. Dans de nombreux médias, Christian Estrosi, Christian Jacob, Eric Woerth, Michèle Tabarot, Virginie Calmels ou encore Bruno Retailleau ont affirmé être contre une démission de Gérald Darmanin. Ainsi, Laurent Wauquiez l'a évoqué avec les élèves Lyonnais : «J'ai été en minorité à l'intérieur de mon parti. Moment très dur pour moi à gérer. J'ai eu toute une série de voix dissonantes qui ont dit : "Non mais nous on trouve c'est bien faut qu'il reste, présomption d'innocence" En ayant eu une séance de débat autour de la table avec un certain nombre de responsables de ma famille politique, en les regardant dans les yeux je me demandais : "Il y en a combien qui disent "pourvu que ça m'arrive pas"». Par ailleurs, Yann Barthès a rappelé que l'affaire avait été classée sans suite. Le patron des LR a parlé de Nicolas Sarkozy en expliquant que l'ex-président «en était arrivé au point où il contrôlait les téléphones portables de ceux qui entraient en Conseil des ministres» avant de poursuivre : «Il les mettait sur écoute pour pomper tous les mails, tous les textos, et vérifier ce que chacun de ses ministres disait».

Pour finir, Laurent Wauquiez a accusé Emmanuel Macron d'avoir organisé la défaite de François Fillon. Il dit : «Objectivement, il y a quand même eu un alignement de planètes assez inespéré. Que Fillon gagne la primaire et que derrière ils le démolissent, ça je suis sûr et certain qu'il l'a organisé. Je pense qu'ils ont largement contribué».

Dans un tweet, le dirigeant de la droite a annoncé songer à des "suites judiciaires". Retrouvez le communiqué entier de Laurent Wauquiez.

Laurent Wauquiez menace de poursuivre Quotidien en justice
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents