Que sait-on aujourd’hui sur le Coronavirus ?

Depuis le dernier trimestre de l’an 2019, le monde fait face à la pandémie du coronavirus (Covid -19). Partie de l’Asie, la maladie s’est très vite propagée telle une traînée de poudre. Les foyers de contamination sont rapidement développés partout sur la planète. L’impact est important. Alors aujourd’hui, que sait-on exactement à propos de cette maladie ?

Présentation du coronavirus Covid 19.

Le Coronavirus désigne une grande espèce de virus qui provoquent une affection des voies respiratoires. Ce virus doit son nom à son aspect semblable à la forme de couronne. Le terme Covid vient tout simplement de l’anglais : Corona Virus Disease. Le numéro 19 qui y est associé symbolise l’année d’apparition de ce virus (2019).

Selon les informations apportées sur l’origine dudit virus en Chine, il aurait été transmis de l’animal à l’homme. L’animal porteur du covid19 serait le pangolin, un mammifère à peau recouverte d’écailles. Il se retrouve dans les régions tropicales et les savanes et se répartit en Afrique équatoriale et en Asie de l’Est.

Que sait-on aujourd'hui sur le Coronavirus ?

Le Covid 19 présente des symptômes similaires à celui de maladies communes telles la grippe et la malaria. Il s’agit entre autres de la toux sèche, du rhume, de la fatigue générale, de la fièvre, etc. Ils sont accompagnés des symptômes additionnels comme les courbatures, la perte du goût et de l’odorat. Ces signes apparemment bénins ne le sont pas. Les personnes adultes souffrant d’autres maladies et les gens âgés sont les couches de la population les plus vulnérables.

Quel remède contre le Covid 19 ?

À la date d’aujourd’hui, un remède officiel n’est pas confirmé pour éradiquer le mal. Le processus de recherches scientifiques est complexe et assez long. Ce qui est dommage puisque face aux ravages de la pandémie des solutions immédiates devraient être trouvées pour contrôler sa propagation.

Au cours des études, certaines thèses ont été rejetées, mais d’autres retenues. La logique scientifique est assez longue face à l’ampleur du fléau à l’échelle mondiale. Fort heureusement après des débats houleux, une option contestée par l’OMS fut trouvée : la chloroquine. Utilisées dans le traitement du paludisme, des études ont montré que le traitement à la chloroquine serait bénéfique.

Certains scientifiques auraient également suggéré de l’hydroxyde chloroquine. L’OMS soutient que des preuves médicales concrètes ne sont pas trouvées, quant à l’efficacité de ces traitements. Cependant, la plupart des gouvernants dans le monde ont décidé de prendre le risque. L’objectif de ces derniers étant de freiner le mal.

Le gouvernement malgache se démarque quant à lui par le développement d’une solution médicale à base d’Artemisia. Malgré les nombreuses preuves de cette option, la communauté internationale reste réticente. Ainsi, un remède accepté par tous n’a pas encore été trouvé pour stopper la maladie. Cependant, l’usage de ces divers traitements a permis à plusieurs patients de guérir même si l’on craint des risques de rechute ou de complication.

Guérit-on définitivement du coronavirus Covid – 19 ?

Il est rapporté qu’après le traitement, certains patients guéris du covid-19 se plaignent d’en garder des séquelles. Au nombre de ces séquelles figurent une fatigue générale, la mobilité réduite, les difficultés respiratoires telles que l’essoufflement. Ces ressenties sont-ils d’ordre psychologique ou le virus reste latent dans le corps ? C’est une question à laquelle les scientifiques du monde s’évertuent à trouver la réponse.